Accueil > Les disciplines

Les disciplines

Dernier ajout : 29 août 2014.

  • La self-défense japonaise

    Notre méthode consiste à appliquer une sélection de techniques issues de notre école, adaptées au contexte contemporain d’une agression. Nous exploitons donc l’efficacité des techniques japonaises dans le respect des lois sur la légitime défense (réponse proportionnée à l’attaque).
    L’objectif principal est de pouvoir neutraliser un agresseur dans un temps très court (2 à 3 secondes). Pour cela, nous avons sélectionné quelques techniques très simples et très efficaces ne nécessitant pas de force et faciles d’apprentissage. Après une année de pratique contre des agressions à mains nues, nous abordons les (...)

  • L’Aïki-Jujutsu

    L’Aïki-Jujutsu est un art de défense à mains nues typiquement japonais, combinant déplacements, esquives et techniques de coup, de projection, de luxation, d’arrestation et d’immobilisation. Élaboré à l’origine par les guerriers du clan des Minamoto, cet art a été expérimenté et perfectionné sur les champs de bataille.
    Le Jujutsu (« technique de la souplesse » : littéralement ju : souplesse, mou, tendre et jutsu : technique, moyen) était pratiqué par les samouraïs lorsqu’ils combattaient à mains nues. Cette forme axée sur des atemis, des projections et des clés a été un peu modifiée par les Minamoto qui y (...)

  • Le IAÏ DO

    Le Iaï Do (anciennement Iaï Jutsu ou Batto Jutsu) est l’art de dégainer le sabre (Katana), de trancher d’une main puis de rengainer la lame. L’ensemble de cette gestuelle constituent l’essence même du Iaï Do.
    Cet art ancien provient dans l’école Takeda du Kiba Batto Jutsu qui était l’art du sabre à cheval que pratiquait chaque Samouraï du clan.
    La spécificité du Iaï Do est que le pratiquant laisse son sabre au fourreau lorsqu’il fait face à un adversaire ayant déjà dégainé et tenant fermement son sabre à deux mains (pratiquant de Ken Jutsu). Il ne sort la lame que pour blesser celui-ci en (...)

  • Les disciplines annexes

    Pour la branche Maroto-ha, hormis l’aïki-jujutsu et le Iaïdo, toutes les autres disciplines sont considérées comme annexes et, de ce fait, le programme en est restreint. Il n’existe donc pas de test au dessus de Shodan (1er DAN) qui signifie en japonais : commencement.
    Le Jo-Do :
    C’est l’art de manier le bâton moyen. Celui-ci est réalisé dans un bois très dur. La taille du bâton est adapté à la hauteur du niveau de la taille de celui qui le manipule.
    La technique de Jo-jutsu est inventée au XVIIe siècle par Muso Gonnosuke qui estimait que le Bo (bâton long) n’était pas assez efficace pour vaincre un (...)