Accueil > Pour les débutants > Le salut

Le salut

L’étiquette au Japon (Reïgi-Zaho) signifie avoir de bonnes manières, être poli, saluer en s’inclinant, hocher la tête en signe d’écoute, essayer de comprendre l’autre au lieu de se faire comprendre, arriver à l’heure, présenter une personne à une autre tout en parlant avec un ton poli et posé.

Le salut (Rei) n’est que l’une des expressions de cet état d’esprit du véritable Budoka. Il s’agit d’une attitude empreinte de respect, prescrite dans les arts martiaux traditionnels japonais, permettant de mettre en évidence le respect qu’on témoigne aussi bien à son partenaire lors des entraînements, qu’envers son professeur, un jury d’examen ou un public, lors d’une démonstration. Le respect est l’atout majeur sur lequel l’enseignant sérieux met l’accent.

Entrée dans le Dojo  :

Lorsque l’on entre dans un dojo ou que l’on en sort, il est d’usage de saluer, dans la mesure où celui-ci renferme tous les éléments qui s’y rattache : Shinzen, kamiza (emplacement mural d’honneur), estampe, photo de maître. On ne salue pas une salle de sport qui ne contient pas un de ces éléments.

Pour le salut debout (Ritsurei ), la tenue est droite avec la paume des mains touchant le côté des cuisses. Les pieds sont ensembles, collés aux talons avec les orteils pointés à un angle de 45 degrés (musubi dachi) , colonne vertébrale bien droite, les épaules tombent naturellement. On admet dans cette position un temps d’inspiration. Puis on incline lentement le tronc vers l’avant en expirant. Enfin, on se redresse en inspirant. Ainsi, on exprime par ce salut son respect pour le lieu.

Le cérémonial au Takeda-Ryu :

Le placement dans le Dojo est très important : L’enseignant est dos au Kamiza , donc en général face à l’entrée. Les assistants ou les élèves les plus haut gradés se placent du coté supérieur ( Joseki ) à gauche de l’enseignant perpendiculairement. Le reste des élèves se placent en rangs devant le professeur (les plus gradés au premier rang, les moins gradés au dernier rang).

Le plus souvent la position est en Seiza (position à genoux), mais il arrive que le salut se fasse debout.

— On salue le Kamiza sur l’ordre de l’instructeur ou du maître qui assure le cours : "Shizen ni tachi - Rei" ou "Shomen ni tachi - Rei"

— On témoigne son respect envers celui qui va assurer le cours : L’élève le plus haut gradé ordonne : "Keiko hajime masu, sensei ni taïshite - Rei", suivi de "Otagaei ni - Rei", ce qui peut se traduire par "nous allons commencer l’entraînement, saluons l’initiateur". Lorsqu’il s’incline, l’élève dit : "O-negaïshimas’" (je vous en prie)

Si vous arrivez en retard, saluez en entrant dans le Dojo d’abord et ensuite le professeur, et demandez alors la permission de rejoindre le groupe.

A la fin du cours, la formule est légèrement différente :

Le salut au Kamiza est le même, ensuite l’ordre est : "Keiko owari masu, sensei ni taïshite - Rei", suivi de "Otagaei ni - Rei", auquel l’enseignant peut répondre " Gokuro sama des’ka " (J’espère que je n’ai pas été trop sévère).
Les élèves disent en s’inclinant : " Arigato Gozaï mashita " (Merci beaucoup pour ce que vous avez fait)

Juste avant le salut, l’enseignant peut ordonner un moment de méditation en Seiza les yeux fermés. Le commandement est "Mokuso". Dès que les esprits sont sereins : " Mokuso yame " (ouvrez les yeux).